Mode sombre
  • 02 février 2023
Fermer
Votre panier est vide
Total
0.00
Quand Enedis explique les conséquences possibles des coupures à venir, le gouvernement crie au scandale

Quand Enedis explique les conséquences possibles des coupures à venir, le gouvernement crie au scandale

Emmanuel Macron et son gouvernement s’en prennent au porte-parole d’Enedis qui a eu le malheur de répondre à une question qui lui était posée.

En raison d’une production historiquement basse du parc nucléaire, d’éventuelles coupures d’électricité pourront survenir cet hiver. Ce délestage risque-t-il de mettre des personnes en danger ?

Besoin vital d’électricité ?

Invité sur le plateau de BFMTV, Laurent Méric, porte-parole d’Enedis, a tenu des propos pour le moins inquiétants : « Les patients à haut risque vital, qui sont identifiés et […] qui ont un respirateur avec un équipement important à la maison, sont éventuellement délestables [suppression momentanée du courant électrique, NDLR]. Ces personnes sous respirateur artificiel sont non prioritaires, si je peux me permettre de le dire. » Il conseille à ces personnes de se signaler auprès de l’ARS (agence régionale de santé), afin d’être prévenues deux jours avant les éventuelles coupures d’électricité.

Une vérité qui dérange ?

Emmanuel Macron s’en est pris publiquement au porte-parole d’Enedis en marge d’un déplacement à l’étranger. « Ce débat est absurde, absurde. Le rôle des autorités publiques, des entreprises publiques, ça n’est pas de transférer la peur, ni de gouverner par la peur », a-t-il reproché. Sa ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, s’est également empressée d’accabler Laurent Méric. « J’ai été très claire avec Enedis. J’ai été contrainte de les recadrer très directement », a-t-elle annoncé sur RMC. La raison ? « Pardon, mais c’est la façon de le dire […] Surtout ce qu’il faut retenir, c’est qu’ils seront pris en charge », a-t-elle expliqué. Elle s’en est prise également à la journaliste, l’accusant « de nourrir l’anxiété » des Français en posant la question.

Emmanuel Macron et son gouvernement n’aiment décidément pas que les journalistes posent des questions. Quant à nourrir l’anxiété, ils savent très bien le faire tous seuls.

 

Image principale par BFMTV

POUR SOUTENIR NOTRE MAGAZINE
✰ 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB ! ✰

OFFREZ Nexus pour Noël 🎁

ABONNEZ-VOUS ✨

 

 


✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier,  Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique


✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 137 de novembre-décembre 2021 en kiosque, ou en ligne
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/

 

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne GRATUIT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !


Soutenez NEXUS, faite un don


Numéro en relation



Commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter votre connexion, votre navigation ou réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus