Mode sombre
  • 14 juillet 2024
Fermer
Votre panier est vide
Total
0.00
Julian Assange est libre !

Julian Assange est libre !

Après un accord trouvé avec la justice américaine, Julian Assange a été libéré hier de la prison de haute sécurité de Belmarsh, au Royaume-Uni, et pourra bientôt rejoindre l’Australie. La fin d’un long cauchemar judiciaire pour le fondateur de WikiLeaks.

◆ Condamné à une peine déjà purgée

On n’y croyait presque plus, mais Julian Assange est libre ! Il pourra fêter son prochain anniversaire, le 3 juillet, auprès des siens en Australie. Un long cauchemar s’achève pour le fondateur de WikiLeaks, qui vient de subir cinq longues années de détention à la prison de haute sécurité de Belmarsh, au Royaume-Uni.

Cette libération sous caution fait suite à un accord conclu avec la justice américaine, qui le poursuivait pour espionnage avec 18 chefs d’accusation pouvant lui valoir jusqu’à 175 années de prison. Selon cet accord, Julian Assange va plaider coupable d’avoir conspiré en vue d’obtenir et de diffuser illégalement des informations classifiées relatives à la défense américaine, et sera condamné à une peine correspondant aux cinq années de prison qu’il a déjà endurées.

Le 20 mai dernier, la Haute Cour britannique avait autorisé Julian Assange à faire appel de son extradition vers les États-Unis.

⇒ Lire notre article du 21/05/2024 :

◆ Finalisation de l’accord ce mercredi

L’Australien de 53 ans a quitté la prison de Belmarsh ce lundi 24 juin dans la matinée, avant d’être emmené à l’aéroport de Londres-Stansted, où il a pris un avion pour les îles Mariannes, territoire américain du Pacifique. Il comparaîtra ce mercredi devant un tribunal fédéral pour finaliser l’accord et pourra ensuite regagner son pays natal, l’Australie.

WikiLeaks a publié sur X les premières images de Julian Assange hors de sa prison.

« Julian est libre !!! Les mots ne peuvent exprimer notre immense gratitude à vous – oui vous, qui tous vous êtes mobilisés depuis des années pour que cela devienne réalité. Merci, merci, merci », a commenté son épouse, Stella Assange, profondément reconnaissante envers les milliers de personnes qui ont soutenu la cause de son mari à travers le monde.

◆ « L’heure est maintenant venue pour lui de se reposer »

En tout, ce sont quatorze années de calvaire judiciaire qui prennent fin pour Julian Assange, dont douze en état de privation de liberté. Avant d’être emprisonné à Belmarsh, rappelons que le fondateur de WikiLeaks a d’abord vécu cloîtré pendant sept ans à l’ambassade d’Équateur à Londres, en tant que réfugié politique. Des conditions de vie qui ont lourdement détérioré sa santé physique et psychique.

Comme l’a souligné son demi-frère, Gabriel Shipton, sur la chaîne Sky News, « l’heure est maintenant venue pour lui de se reposer et de récupérer ».

Article par Alexandra Joutel

(Image extraite de la vidéo publiée sur X par WikiLeaks le 24 juin 2024 et montrant Julian Assange à l’aéroport de Londres-Stansted)


✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier,  Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique


✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 137 de novembre-décembre 2021 en kiosque, ou en ligne
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/

 

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne GRATUIT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !


Soutenez NEXUS, faite un don


Numéro en relation



Commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter votre connexion, votre navigation ou réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus