Mode sombre
  • 22 juin 2024
Fermer
Votre panier est vide
Total
0.00
L'éditorialiste Emmanuel Lechypre a déclaré sur RMC vouloir faire vacciner de force les non-vaccinés et en faire des parias

L'éditorialiste Emmanuel Lechypre a déclaré sur RMC vouloir faire vacciner de force les non-vaccinés et en faire des parias

Quel sort réserver aux non-vaccinés ? Certains se lâchent sur les plateaux télé et n'hésitent pas à tenir des propos ultra-autoritaires à leur égard, comme Emmanuel Lechypre qui a déclaré qu'il voulait que les policiers viennent les chercher pour les vacciner de force, paroles qu'il a tenté ensuite de relativiser. D'autres annoncent de manière plus académique qu'il est possible que seuls les non-vaccinés aient bientôt droit à des mesures sanitaires restrictives. Ce genre de méthodes médiatiques relèveraient-elles du pénal ?

 

◆ Un fumet dictatorial

Emmanuel Lechypre s'était déjà fait connaître pour des paroles très désobligeantes à l'égard des victimes chinoises du Covid-19, qu'il a sans doute cru drôles : « Ils enterrent des Pokemon », avait-il commenté en pleine cérémonie de recueillement en avril 2020. En juin 2021, on peut se demander où et à quelle époque s'est cru l'éditorialiste économique Emmanuel Lechypre lorsqu'il s'est énervé contre les non-vaccinés, sur le plateau de RMC : « Moi je les attends ! Appelez ! Téléphonez ! Et on vous vaccinera de force ! Moi je vous ferais emmener par deux policiers au centre de vaccination. Parfaitement. (...) Il faut aller les chercher avec les dents et les menottes s'il le faut ! »

◆ Des mensonges éhontés

En plus de ce genre de menaces, ce sont des mensonges qu'a prononcés Emmanuel Lechypre (que certains ont surnommé Adolf) en criant que les morts du variant Delta étaient « tous non-vaccinés ». Ce monsieur devrait se rapprocher du Figaro qui écrivait le 29 juin 2021 : « Les autorités britanniques ont révélé que 117 personnes étaient décédées outre-Manche du variant Delta, naguère appelé « indien ». Or, parmi elles, 50 étaient complètement vaccinées (42,7% du total) et 20 primovaccinées (17,1%). Autrement dit, 59,8% des personnes décédées en raison du variant Delta avaient reçu au moins une dose de vaccin. » Rappelons que les vaccins n'empêchent pas d'attraper le virus original ou ses variants, ni de contaminer les autres, et que l'on demande aux vaccinés de garder le masque et les gestes barrières. Il empêcherait de développer une forme grave dans certains cas. Pas dans celui du variant indien apparemment... Qui plus est, pourquoi M Lechypre estime-t-il que les non-vaccinés sont des dangers publics, s'il pense vraiment que seuls les non-vaccinés sont décédés du variant delta ? Voudrait-il sauver la vie de force à ceux qu'il semble honnir ?

◆ De qui tenir

Olivier Véran avait déjà participé à ce mouvement trompeur en affirmant en mai 2021 que « les personnes vaccinées seront des personnes qui seront protégées contre le virus », contrairement à celles-non vaccinées. En sera-t-il un jour  inquiété ?

M Lechypre sera-t-il accusé de relayer des Fakes News ? Et quel sort sera-t-il réservé aux menteurs qui tentent comme lui de faire peur ? Au moins le même que celui qu'il souhaite aux non-vaccinés ?

◆ Des propos dignes du nazisme pour certains

En attendant de savoir quelle sanction méritera (ou pas) une telle attitude, une pétition signée à ce jour plus de 38000 fois a été mise en ligne pour qu'Emmanuel Lechypre n'ait plus le droit à l'antenne, en raison de ses  « propos dignes du nazisme ». Les rédacteurs de celle-ci demandent  « son retrait des antennes, des excuses publique et une sanction au pénal pour atteinte à la dignité humaine !! »

Le général Delawarde avait été coupé en plein direct pour ses propos au sujet de « la communauté » qui contrôlerait « la meute médiatique » selon lui, pendant une émission présentée par M Morandini. Ce-dernier a alors dit qu'il ne donnera plus jamais la parole au général et qu'il espérait que plus personne ne lui donnerait l'antenne à l'avenir. La LICRA, quant à elle, demande à l'armée des sanctions contre lui. M Lechypre va-t-il être réprimandé de la même manière pour ses paroles que l'on peut juger tout aussi inacceptables ?

◆ Une complaisance étonnante

Si certains médias appellent cette intervention un « dérapage », cela ne semble pas être le cas pour RMC puisque les Grandes Gueules ont sorti un sondage le lendemain intitulé « Faut-il aller chercher un par un les non-vaccinés ? », certainement au nom de la liberté d'expression et de la démocratie.

Emmanuel Lechypre a eu le droit de s'expliquer de ses déclarations à l'antenne dès le lendemain : « Franchement c'était une image. Bien évidemment, il ne s'agit pas de le faire en vrai. Il s'agit de faire comprendre que un, aujourd'hui, oui, moi je pense qu'il faut que la vaccination soit obligatoire, parce qu'on voit bien que tous les gens qui sont contre les vaccins aujourd'hui, on ne peut plus les convaincre. »

Selon Emmanuel Lechypre, « à un moment donné, il faut que la loi s'impose. (...) C'était une image qui était parlante et pédagogique».

Non seulement ses collègues n'ont émis ce jour-là aucune critique à l'égard de M Lechypre, mais ils ont pris le parti de faire de l'humour sur le caractère autoritaire de leur collègue comme l'a fait Laurent Neumann : « Je pense que tous ceux qui nous écoutent depuis des mois et des mois qu'avec Emmanuel Lechypre, tout ce qui n'est pas interdit doit être obligatoire. »

Bilan : aucune excuse, et sa méthode était bonne pour l'éducation des auditeurs. Traduction : quand les gens ne sont pas convaincus d'aller se faire vacciner, même après entendu des mensonges, il faut les forcer à le faire. Mystère non élucidé : quel sort réserverait M Lechypre à ceux qui refuseraient la vaccination ?


◆ Un vent mauvais qui s'annonce pour les non-vaccinés ?

Des éléments de réponse sont-ils déjà disponibles sur d'autres plateaux télé ? De manière plus tranquille et académique sur France 2, un docteur annonce la possibilité que les restrictions sanitaires, parmi lesquelles le confinement ou le couvre-feu, ne pourraient être réservées qu'aux non-vaccinés. Il se base sur une simulation de l'Institut Pasteur dont le résultat indiquerait que « si on prend ces mesures uniquement sur les personnes qui ne sont pas vaccinées, on aura la même efficacité que si on les impose à toute la population. »
Comme si les non-vaccinés étaient les seuls à pouvoir tomber malades et à être contaminants. Comme si le vaccin était le seul remède contre cette maladie. Et comme si on avait pu déjà évaluer avec fiabilité l'efficacité des restrictions sanitaires, et être capable de comparer celle-ci avec des données supputées dans des circonstances encore non advenues.

◆ Un enjeu pénal ?

Un des internautes abonné à notre page Facebook, outré par les propos de M Lechypre, le jugeant digne d'être poursuivi pénalement, nous a envoyé un message que nous allons partager avec vous : « Le CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ doit rester la RÈGLE ! Mentir sciemment comme le fait M. Lechypre pour couvrir des préjudices sur la santé, est-ce légal ? Empêcher d'avoir un avis éclairé sur une situation, favoriser un traitement plus qu'un autre, maintenir en état de sujétion psychologique l'auditeur par des moyens de pressions répétés, des menaces : tous ces actes répréhensibles pénalement, quels intérêts servent-ils ? M. Claude Lannes a perdu son épouse Marie-France, le 25 mars dernier. D'après l’autopsie pratiquée après son décès, ce serait la première injection d'un vaccin anti-covid qui aurait provoqué sa mort

Empêcher le citoyen de se faire une opinion, d'exercer son esprit critique, comme incite illégalement à le faire M. Lechypre, cela peut conduire à des désastres... La France a déjà un lourd passif de scandales pharmaceutiques : Mediator, Diane 35, Vioxx, etc. A lire : "ces quarante ans de n'importe quoi" qui nous ont conduits tout droit à une actualité sanitaire qui se répète.

Avec des discours de journalistes de type M. Lechypre (économiste et pas professionnel de santé), l'épouse de M. Claude Lannes n'était-elle pas en état de sujétion psychologique résultant de l'exercice de pressions graves et réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement et l'ayant conduite à un acte qui lui a été gravement préjudiciable ? Au quel cas, l'article 223-15-2 du Code Pénal condamne l'auteur de tels faits.

Le préjudice ? Marie-France Lannes est décédée. Espérons pour cet éditorialiste qu'il n'a aucun intérêt caché avec « ces fabricants de remèdes ». Leurs produits ont reçu des AMM CONDITIONNELLES permettant l’autorisation de médicaments répondant à un besoin médical non satisfait avant que des données à long terme sur l'efficacité et la sécurité ne soient disponibles en attente des résultats définitifs :
- Janssen jusqu'au 2 janvier 2023

- Moderna jusqu'au 27 octobre 2022

- AstraZeneca jusqu'au 14 février 2023

- Pfizer jusqu'au 06 avril 2023

Conduire les personnes en état de sujétion psychologique à un préjudice est déjà un délit. S'il s'avérait qu'il y avait en plus des intérêts économiques à conduire à ce préjudice par aide ou assistance (médiatique), c'est l'article 121-7 du Code Pénal qui entrerait en jeu : la COMPLICITÉ. »

◆ Un avis sur tout

Finissons sur les autres volontés d'Emmanuel Lechypre exprimées dans divers autres sondages lancés par RMC : il ne souhaite pas changer la date de ses vacances pour pouvoir se faire vacciner, car pour lui, ce sont « les vacances avant tout ». C'est un scandale que certaines coronapistes de vélo deviennent définitives. Le relâchement des comportements l'inquiète. Abandonner le masque seulement pour les non-vaccinés est une très bonne idée qui incite à la vaccination. Mais il est contre vacciner les enfants, car « cela aurait trop peu d'impact sur l'épidémie »...

3 - Empêcher le citoyen de se faire une opinion, d'exercer son esprit critique, comme incite illégalement à le faire M. Lechypre, cela peut conduire à des désastres... La France a déjà un lourd passif de scandales pharmaceutiques : Mediator, Diane 35, Vioxx, etc... A lire : "ces "quarante ans de n'importe quoi" qui nous ont conduits tout droit à une actualité sanitaire qui se répète"."https://lnkd.in/d_4H5Vd

 

Image principale par 4711018 de Pixabay

 

 


✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier,  Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique


✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 137 de novembre-décembre 2021 en kiosque, ou en ligne
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/

 

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne GRATUIT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !


Soutenez NEXUS, faite un don


Numéro en relation



Commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter votre connexion, votre navigation ou réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus