Mode sombre
  • 14 juillet 2024
Fermer
Votre panier est vide
Total
0.00
Conversations avec l’Empereur Jaune

Conversations avec l’Empereur Jaune

Solliciter l’âme d’êtres exceptionnels pour obtenir des messages qui « aident l’humanité à aller mieux », c’est ce qu’a tenté avec une amie Patrick Pasin, qui dirige Talma Studios. Ils ont donc conversé avec l’Empereur Jaune, un empereur mythique chinois du IIIe millénaire avant Jésus-Christ. Est-ce bien lui qui a transmis toutes les prières proposées dans le livre ? Aucune preuve ne permet de le certifier, mais, pour Patrick Pasin, le plus important est que « chaque pensée, chaque phrase, chaque mot sont emplis de bienveillance et d’amour. Et quel risque y a-t-il à partager de la bienveillance et de l’amour ?

Nexus s’est entretenu avec Patrick Pasin pour en savoir plus sur cette démarche insolite et intrigante.

Nexus : Quand, comment et de qui est venue l’idée d’écrire ce livre ? Qui est Amaya Chu Shen, dont le nom se trouve sur la couverture du livre ?

À l’origine, l’idée est la suivante : puisque des êtres exceptionnels ont traversé toutes les époques, serait-il possible de les solliciter pour qu’ils aident l’humanité à aller mieux, même longtemps après leur départ ? En effet, la démarche est orientée vers la santé de tous, elle doit bénéficier au plus grand nombre. Par exemple, il n’est pas question de demander les chiffres du prochain tirage du Loto.

En outre, il était exclu de nous situer dans un cadre religieux, donc de nous adresser à une divinité, quelle qu’elle soit.

J’ai donc proposé à une amie, Amaya Chu Shen (pseudonyme donné par l’Empereur Jaune), qui a ce don, en tout cas cette capacité, de se « connecter » à lui dans cet objectif.

Quand, comment a été écrit ce livre et par qui ?

Le projet de publication d’un ou plusieurs livres des textes de l’Empereur Jaune existe depuis le début des échanges, sans savoir toutefois quelle nature ils recouvriraient.

Jusqu’au 17 mars 2023, 8 prières furent reçues, mais aucune du 17 mars au 4 novembre. Concrétiser la publication d’un livre avec ces prières fut discuté en octobre dernier. L’Empereur Jaune valida le projet, je dirais presque « avec enthousiasme », comme nous, et annonça, en conséquence, que d’autres prières allaient suivre. Effectivement, du 4 au 16 novembre 2023 furent écrites les 30 autres.

En résumé, j’ai rédigé seulement la présentation, afin de décrire le contexte et la démarche ; tout le reste, des protocoles aux prières, en passant par l’introduction et la manière de prier, vient de l’Empereur Jaune et a été reproduit tel que reçu, ponctuation comprise.

Justement, qui est l’Empereur Jaune ? Quand a-t-il vécu ?

L’Empereur Jaune (Huángdì) est le premier des cinq empereurs mythiques de la Chine, qui auraient vécu au IIIe millénaire avant Jésus-Christ. Il est considéré comme le père de la civilisation chinoise. Des livres majeurs lui sont attribués, dont les Quatre Livres de Huangdi, mais, surtout, le Huangdi Neijing ou Classique interne de l’Empereur Jaune, qui fonde la médecine traditionnelle chinoise. En effet, Huángdì est réputé comme étant son créateur. C’était donc une évidence de s’adresser à lui compte tenu de notre objectif de santé universelle.

Avez-vous tenté de vous connecter à d’autres personnages avant ou après l’Empereur Jaune ? Lesquels ? Avec succès ?

Le premier être fut Hildegarde de Bingen (1098-1179) : bien que mal connue du grand public, elle fait partie des personnages les plus fascinants de tous les temps, en témoignent, entre autres, ses œuvres qui font d’elle la première naturopathe européenne de l’histoire, d’où notre intérêt. Il y eut un premier « échange », qui fut fluide, mais elle eut comme le besoin d’un « délai » de réflexion. Moins d’une semaine plus tard, elle nous répondit avoir terminé son temps et qu’elle ne pouvait rien apporter de plus à l’humanité d’aujourd’hui. Il n’y eut plus d’autre connexion par la suite.

Nous passâmes alors à l’Empereur Jaune. Puisqu’il répond à notre demande de santé et de bien-être universels, il n’est pas nécessaire d’aller voir ailleurs. De plus, ce n’est pas neutre, tant sur le plan énergétique qu’émotionnel.

Des personnages sont-ils venus spontanément converser avec vous sans que vous n’ayez rien demandé ?

Non, jamais. Je ne dis pas que c’est impossible, mais les canaux ne sont pas ouverts à tous les vents. Il faut d’ailleurs être très prudent, car on ne peut savoir avec certitude à « qui » l’on a affaire. Il y a même des énergies terriblement négatives, donc tout le monde ne peut s’aventurer sur ces chemins, car il ne s’agit pas d’une simple promenade sans conséquence. Moi-même, d’ailleurs, je n’y vais pas et n’ai jamais tenté de « contacter » l’Empereur jaune. Cela peut sembler étrange, mais je n’en éprouve ni le besoin ni le désir, ce n’est pas mon rôle.

Êtes-vous sûr que c’est l’Empereur Jaune qui vous a répondu ? En avez-vous la preuve ?

Bien sûr que non, car nous ne sommes pas dans le champ de la preuve, c’est même impossible d’avancer quelque affirmation que ce soit de ce genre. Nous ne pouvons qu’être animés par l’humilité, et c’est très bien. De toute façon, quelle importance ? Nous avons sollicité l’être qui est appelé aujourd’hui « l’Empereur Jaune », nous avons reçu de belles réponses, mais pas sa carte d’identité ni son passeport. Il est donc plus simple de considérer que c’est « lui », sous toutes réserves.

Au début, nous lui avons posé des questions sur lui, la vie à son époque, etc., avant de passer à la santé. Il était indispensable d’abord de mesurer ce que nous recevions. Et, j’insiste là-dessus, il n’y a aucune démarche religieuse, d’autant plus que les prières sont de l’Empereur Jaune, pas à l’Empereur Jaune, puisqu’il n’est pas un dieu et ne se considère pas comme tel ; aucun texte n’est donc à sa gloire. Dans le cas contraire, nous aurions arrêté l’expérience.

Alors rien ne prouve qu’il s’agisse de l’Empereur Jaune, mais puisque chaque pensée, chaque phrase, chaque mot sont emplis de bienveillance et d’amour, nous avons poursuivi. En effet, quel risque y a-t-il à partager de la bienveillance et de l’amour ?

De plus, ces échanges ont été accompagnés de moments magiques, d’émotions indescriptibles et de synchronicités inexplicables. Notre souhait le plus profond : au-delà des bienfaits que ces prières sont censées nous apporter, que ce monde merveilleux illumine aussi la vie des lecteurs.

Comment se déroulait chaque séance ?

Les modes de connexion avec l’Empereur Jaune sont variés. Le plus souvent, Amaya ressent une présence, cette présence qu’elle reconnaît bien désormais, et une incitation à s’arrêter pour se mettre à l’écoute. Elle peut aussi entendre sa voix et le début du message qu’il veut transmettre. Ces invitations ne connaissent ni le temps ni l’espace, c’est pourquoi n’existe pas non plus la barrière de la langue. Elles arrivent de jour comme de nuit, mais, ce qui est frappant, c’est que pour les dernières prières, reçues dans un laps de temps très court, la plupart des communications se faisaient à 3 h 40 du matin, heure à laquelle invariablement l’Empereur Jaune réveillait Amaya pour lui souffler ses mots.

Il lui est arrivé d’entendre des prières en voiture, au travail, en faisant des courses, ce qui nécessite d’avoir un dictaphone à disposition pour ne pas perdre les informations. C’est essentiel, puisque aucun mot n’est à modifier. Il faut donc que la transcription soit fidèle au message entendu.

Au début, les prières se sont « infiltrées » dans des messages de l’Empereur Jaune, sans que nous sachions ce qu’il en adviendrait, puisque nous ne les avons pas sollicitées spécifiquement.

Combien de séances et quel délai ont-ils été nécessaires pour l’écriture du livre ?

Le nombre de connexions est équivalent au nombre de prières, car elles sont reçues de manière fluide, spontanée et sans correction. Le plan du livre a été dicté une nuit avec l’organisation des prières à l’intérieur de ces chapitres. Enfin, l’introduction et les protocoles ont été donnés en fin de parcours. D’ailleurs, voici une anecdote : tandis que nous étions dans la préparation du livre, avant d’aller dormir, l’idée me traverse l’esprit que c’est à l’Empereur Jaune d’« écrire » l’introduction du livre. Quoi de plus normal, en effet ? Je me dis que j’appellerai Amaya le lendemain pour qu’elle la demande, mais cela ne fut pas nécessaire : il la lui envoya directement dans la nuit.

Les dialogues avec l’Empereur Jaune ont débuté en août 2021. Le 10 août 2022, Amaya reçut la première prière, intitulée « Prière pour les énergies nocives ». Elle apparut dans cette conversation avec l’Empereur Jaune, dont voici le texte complet :

Chaque jour, assieds-toi pour une nouvelle leçon de médecine chinoise antique

« Je suis prête »

Notre médecine croit au pouvoir de l’énergie dans la psyché

La psyché peut être perturbée par des énergies nocives qui amoindrissent les facultés de discernement et de réflexion

Le cerveau est fragile, les connexions neuronales sont très sensibles à toutes sortes de stimuli : chaleur, tensions, sucre, alcool, divorce, disputes, colères, mollesse, excès même dans la joie

Certaines énergies nocives ont besoin de s’installer dans un corps (selon sa fragilité) pour continuer d’exister

Les anéantir revient à les tuer

Pourtant, accepter en son être une énergie nocive, c’est accepter de ne plus être soi, d’avoir une âme voilée, volée par une autre énergie

La puissance énergétique de l’âme est de pouvoir se relier à sa lumière

Les gens de votre génération mais même ceux de la mienne se moquent de ces termes

Pourtant, ils sont justes

L’âme provient de l’énergie la plus pure

Si tu invoques cette énergie par la prière ci-dessous, tu fais fuir l’énergie nocive qui n’a plus de place :

Ô toi, source pure, lumineuse et irradiante

Toi qui animes mon être, toi qui es le souffle

Incorpore mon être de toute ta puissance

Incorpore mon mental de toute ta présence afin qu’aucune autre puissance ne s’infiltre

Tu es lumière, joie et force de vérité

Tu es l’Unique, le sensible et l’amour

Tu fleuris chaque être et ne te laisses envahir par aucune mauvaise herbe

Tu es l’unique, la joie et l’amour

La seule énergie dont mon corps et mon esprit ont besoin

Je t’accueille en moi et repousse toutes les autres

Tu es l’unique, la joie et l’amour

Je ne m’accroche qu’à toi,

Sauveur et guérisseur venu de l’éternité

 

Répète cette prière trois fois par jour, au lever, à midi et au coucher

Tu formes ainsi une boucle où toutes les issues sont comblées par la présence de l’esprit

(1 : Ne soyez pas surpris par la ponctuation : le texte est retranscrit tel qu’il arrive. D’ailleurs, ce point a été soulevé avec l’Empereur Jaune, mais il a répondu qu’elle devait être minimale, telle que reçue.)

Pouvez-vous nous donner un exemple personnel de prières que vous avez récitées et qui a abouti au but poursuivi ?

Amaya – et pas seulement elle – a utilisé à plusieurs reprises plusieurs des prières suivantes, car il était indispensable de les tester avant de les partager : notamment celles pour la douleur, la santé d’un proche, la pensée créatrice en santé, les énergies nocives, retrouver la foi et l’énergie, l’accompagnement à la mort, la consécration d’un projet, le détachement (personnes et situations), la croissance des plantes, les âmes en perdition ou les émotions.

Alors qu’Amaya était malade, la prière sur la pensée créatrice en santé fut d’un grand secours. Immédiatement après l’avoir prononcée, elle sentit dans son corps des modifications, des mouvements d’énergie menant à la guérison. Ce n’est évidemment pas une garantie que cela marchera pour tout le monde.

Est-ce que cela a été le cas pour d’autres personnes ?

La prière pour les âmes en perdition est particulière. Elle fut donnée par l’Empereur Jaune parce qu’une amie d’Amaya lui rapporta subir des cauchemars récurrents au sujet d’une de ses sœurs s’étant suicidée quelques années auparavant. Après avoir récité cette prière plusieurs jours d’affilée, les cauchemars cessèrent définitivement.

Une autre de ses amies, thérapeute et praticienne en reiki, utilise la prière pour les énergies nocives, afin de se protéger avant un soin.

La prière pour le détachement au niveau des situations a été utilisée avec succès par plusieurs personnes. Elles disent se sentir mieux, plus aptes à se défaire des situations, plus en accord avec leurs valeurs et leurs choix.

Une amie thérapeute récite la prière pour optimiser ses préparations de soins lorsqu’elle compose une synergie d’huiles essentielles. Coïncidence ou pas, les personnes en bénéficiant lui disent que la préparation est très puissante (elles ne savent pas qu’elle utilise la prière), commentaires qu’elle ne recevait pas auparavant.

Lorsque cette amie thérapeute pratique un soin, elle récite systématiquement la prière pour le début, puis celle pour la fin des soins.

Il ne s’agit que d’exemples, personne ne peut affirmer, et surtout pas nous, que ces prières fonctionneront pour tous, comme je l’ai déjà souligné. D’ailleurs, c’est ce que confirme l’Empereur Jaune à la fin de son introduction :

« Chaque prière prononcée avec conviction emportera sur ses ailes de messagère la certitude que l’Univers offrira le plus juste à l’individu. Et nous devons avoir la sagesse d’accepter ce qui est.

C’est dans cette confiance mutuelle que naissent les miracles. »

Il n’y a donc aucune garantie de résultat : ce sont « juste » des outils qui nous sont livrés et que nous partageons avec plaisir. Ensuite, il appartient à chacun(e) d’en faire l’usage qu’il ou elle souhaite. Tant mieux, évidemment, si cela marche, au minimum apporte du réconfort et/ou du bien-être, puisque tel est le but. De toute façon, la prière n’est-elle pas utilisée dans les religions pour solliciter la guérison et la médecine ne reconnaît-elle pas l’effet placebo ?

Peut-on réciter plusieurs prières par jour ?

Aucune contre-indication à réciter plusieurs prières par jour ne fut formulée. Cependant, il faut avoir à l’esprit que la prière exige une implication de la part du récitant. Elle nécessite de maintenir un fil conducteur en pensée, une intention… On se focalise sur un élément à faire évoluer dans notre vie ou celle d’un proche. Il est donc délicat d’avoir plusieurs prières « au feu » si l’on souhaite obtenir un résultat pour chacune. Cela reviendrait à s’éparpiller au lieu de se concentrer sur l’instant.

Qui a donné la « posologie » du nombre de prières par jour ?

Directement l’Empereur Jaune. Il indique toutefois que nous pouvons réciter plus souvent si nous le désirons. La « posologie » existe donc à titre indicatif, afin de guider, mais, plus que le nombre, c’est l’intention et la concentration qui comptent. Néanmoins, il est arrivé à Amaya de réciter une prière plus de fois que préconisé, parce qu’elle en ressentait le besoin.

Enfin, il n’existe aucun danger à orienter son esprit vers des pensées optimistes, joyeuses et altruistes. Les prières ne convoquent jamais les zones sombres qui pourraient causer du tort d’une façon ou d’une autre à quiconque. C’est impossible avec les Prières de vie de l’Empereur Jaune. Sinon, je ne les aurais pas publiées.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Les enseignements de l’Empereur Jaune ne se limitent pas aux prières. Ils abordent de nombreux thèmes de connaissance spirituelle et de santé. En voici un exemple :

Les émotions

Une émotion passe par le cœur, n’est-ce pas ?

Le cœur interprète et sollicite ses boucliers comme la colère, la peur, la jalousie, la déception-frustration, mais aussi la joie.

Une fois générée, cette information devenue émotion vivante se répartit dans le corps et le cerveau.

Il y a ceux qui « attrapent » l’émotion dans leur corps, dans un point du corps (tout le monde connaît cela). Il y a ceux qui la font vivre et circuler dans le mental.

Plus elle circule, plus elle est re-vivifiée à chaque instant. Elle gonfle en intensité.

Comme un enfant immature, il faut la guider vers d’autres centres d’intérêt, sans la nier, sans l’oublier, sans la minimiser. Cependant, en prenant conscience de son existence, on décide de ne pas la laisser vivre lorsqu’elle est souffrante.

On peut créer en soi un espace de rejet de cette sensation que l’on va extérioriser (comme on vide une corbeille) en criant, parlant, écrivant, chantant, dansant, en pratiquant du sport…

Puis, une fois cela réalisé, il faut fermer la porte, se protéger pour qu’elle n’insère pas d’empreintes de pollution en nous.

En conclusion, il est hors de propos d’abandonner les traitements médicaux, et que les prières se substituent à la médecine, quel que soit leur effet. Néanmoins, pourquoi ne pas essayer ?

 

Propos de Patrick Pazin, auteur et éditeur chez les éditions Talma Studios, recueillis par Estelle Brattesani

 

👉Vous procurer le livre en vente en librairie et sur www.novimondi.com :

 

👉Découvrir nos deux dossiers en lien avec le sujet de cet article dans notre n° 150 (janv.-fév. 2024) :


✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier,  Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique


✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 137 de novembre-décembre 2021 en kiosque, ou en ligne
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/

 

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne GRATUIT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !


Soutenez NEXUS, faite un don


Numéro en relation



Commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter votre connexion, votre navigation ou réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus